Intro

Our research is based on a confrontation between phenomenological and psychopathological studies of disorders involving the BG, using anatomical, behavioural, and physiological data.

Precise anatomical locations of both electrophysiological and imaging data, using an original histological 3D atlas, allow us to model the different circuits involved and their interactions.

New therapeutic hypotheses are tested in parallel through clinical trials and animal experiments.

This research program is carried out in healthy human volunteers and in patients with Parkinson’s Disease, Tourette Syndrome, Obsessive-Compulsive Disorder, Depression, Cocaine Dependence, included in experimental clinical protocols that are promoted by institutional authorities (AP-HP, Inserm, CNRS) and agreed upon by local ethic committees.

Notre équipe de recherche s’intéresse aux troubles mentaux qui impliquent les ganglions de la base (maladie de Parkinson,syndrome Gilles de la Tourette, trouble obsessionnel compulsif).Nous avons une approche multi-disciplinaire anatomique, comportementale et physiologique des aspects phénoménologiques et psychopathologiques de ces troubles.

Nous avons développé un atlas 3D histologique (une sorte de “carte du cerveau”) qui nous permet d’effectuer des localisations anatomiques précises d’après des données d’électrophysiologie et d’imagerie cérébrale afin de modéliser les différents circuits cérébraux et leurs interactions.

Nous testons de nouvelles hypothèses thérapeutiques par des expérimentations dans des modèles animaux. Enfin, nous développons et nous évaluons l’efficacité de nouvelles thérapies au moyen d’essais cliniques chez des patients.

Ce programme de recherche est mené grâce à la participation de volontaires sains et de de patients atteints de la maladie de Parkinson, du syndrome de Gilles de la Tourette, de trouble obsessionnel compulsif, de dépression, ou de dépendance à la cocaïne, tous inclus dans des protocoles de recherche clinique promus par les autorités institutionnelles (AP-HP, Inserm, CNRS) et soumis à l’approbation de comités d’éthique.